01:38:32

Atypic-Flux.fr : Le Magazine en Flux RSS

    Ce magazine entièrement réalisé à partir de Flux RSS est proposé par
   
L'Agence conseil en référencement : Atypicom

    Atypicom est située à Mérignac, près de Bordeaux (Aquitaine). C'est une
    agence de communication interactive, spécialisée depuis sa création
    dans la création et la refonte de site internet, et plus particulièrement 
    dans le conseil en référencement et positionnement de site web.

Publicité

Dernier fils RSS

Le blog de Bois de Chauffage .Net Envoyer
Note des utilisateurs: / 10
MauvaisTrès bien 
Economie - Habitat

Des informations sur le bois de chauffage pour se chauffer au bois.

Des infos sur la filière bois énergie et le site Bois de chauffage .Net

  • — Les prix 2018 du bois énergie vus par l'ADEME

    Comme chaque année, l’ADEME publie de nouveaux chiffres autour du marché du bois de chauffage. 3 éléments ont particulièrement retenus notre attention. 


    Le bois énergie toujours aussi compétitif par rapport aux autres sources d'énergie.

    En 2018, le bois bûches comme source d’énergie principale reste la solution la plus économique quelle que soit la taille de bûches utilisée.

    Les granulés de bois arrive juste derrière mais son prix au kWh double par rapport à celui du bois bûche et atteint 6,6 centimes d’€ contre 3,6 centimes d’€ seulement en moyenne pour les bûches.

    Le gaz naturel et le bois densifié quant à eux sont au coude à coude avec respectivement 7,3 et 7,8 centimes d’€ par kWh. A noter que comparé au gaz naturel, la consommation de bois densifié est marginale et reste un source d’énergie souvent utilisée en complément du bois bûches.

    Le trio de tête est occupé par le fioul domestique, le propane, et pour finir l’électricité, tous au dessus des 10 centimes d’€ le kWh, voire jusqu’à 16 centimes le kWh pour l’électricité.


     
    Source ADEME Combustible bois et biomasse 


    Augmentation modérée du prix du « bois énergie » par rapport aux autres sources d’énergie.

    Depuis 1 an, la plus forte croissance du prix du kWh est réalisée par le bois bûches avec + 3%.
    Une augmentation de seulement 1% pour le granulé et même une baisse de 1% enregistrée sur le bois densifié.

    Cependant, depuis 2011 c’est le granulé qui enregistre la plus forte augmentation avec + 17%, en particulier entre 2011 et 2012 avec un bon de près de + 10%. Même chose pour le bois bûche avec une hausse de 9% du prix du kWh entre 2012 et 2013. Cette croissance se poursuivra encore 2 ans.

    2015 marque la rupture et les prix se stabilisent pour le granulé comme pour le bois bûche. Les principales raisons de cette baisse sont liées aux conditions climatiques mais aussi au maintien de la compétitivité quand les énergies domestiques concurrentes s’orientent à la baisse.

    Le prix du bois densifié quant à lui reste relativement stable en 7 ans, ne dépassant pas les 8% d’augmentation depuis 7 ans.

    En comparaison, entre 2017 et 2018 le gaz naturel enregistre une hausse de 7%, et le fioul de 17% ! Quant à l’électricité, seulement 3% de hausse mais souvenez-vous que le prix de son kWh est presque 5 fois plus élevé que celui du bois.


     
    Source ADEME

    3 critères principaux impactent le prix du bois bûches

    Au-delà de la taille, d'autres éléments ont une incidence directe sur le prix moyen du bois bûche.

    La zone géographique tout d’abord, selon la disponibilité plus ou moins forte de la ressource. De ce fait, les 3 premières régions dans lesquelles le prix du bois est le plus élevé sont la Bretagne, les Pays de la Loire et la région PACA.
    Au contraire, source de matière première, les régions Bourgogne, France Comté et Limousin pratiquent les prix les plus bas.
    Pour en savoir plus sur le boisement des différentes régions.

    Vient ensuite l’impact de la livraison dont le prix est directement lié à la distance parcourue et aux quantités minimum exigées (généralement associées à des tarifs dégressifs).
    98% des revendeurs de bois bûches indiquent proposer la livraison à leurs clients et seulement 8% de leur production est vendues sans livraison.

    Pour finir, les essences et le taux d’humidité ont également un impact sur le coût final.
    Les bois durs seront plus onéreux que les résineux. Même chose selon que le bois est acheté avec un taux d’humidité < à 20% ou s’il doit être séché (bois vert). En 2018, 87% du bois vendu présente un taux de séchage > à 1 an. Il faut compter 13€ d’écart par stère entre bois sec et à sécher.

    Pour en savoir plus


    Ce flux vous est envoyé par le blog de Bois de Chauffage .Net http://www.bois-de-chauffage.Net

  • — Bois-de-Chauffage.Net sur Le Monde ;)

    Ce n'est pas souvent qu'on se retrouve à la Une d'un quotidien Et c'est ainsi que Bois-de-Chauffage.Net s'est retrouvé par hasard sur la page d'accueil du Monde.

    Heureux hasard qui n'a hélas pas duré longtemps.

     Merci Claire d'avoir relevé ça ;) ... les publicités ciblées énervent parfois mais cette fois, elles nous ont fait sourire.
    Bel été à tous !


     

    Ce flux vous est envoyé par le blog de Bois de Chauffage .Net http://www.bois-de-chauffage.Net

  • — Entretien avec Mr Velien : affilié chèque énergie pour l'achat de bois de chauffage


    Mr Velien de l'entreprise VELIEN BOIS DE CHAUFFAGE est très engagé dans la promotion du chèque énergie pour l'achat de bois de chauffage. Nous avons échangé avec lui pour savoir comment cela fonctionne pour un professionnel :

    La loi prévoit  "tous les fournisseurs d’électricité et de gaz en réseau, les vendeurs de gaz de pétrole liquéfié, de fioul et de combustibles, les gestionnaires de réseaux de chaleur, les gestionnaires de foyers-logements, et les professionnels RGE sont tenus d’accepter le chèque énergie comme moyen de paiement."


    - Comment votre entreprise est devenue affiliée Chèque Energie ?

    "Non la loi n'oblige pas toutes les entreprises qui vendent du bois de chauffage à accepter les chèques énergie. Seules les entreprise au statut  de commerçant et rattachées à la chambre de commerce avec délivrance d'un k.bis.peuvent l'obtenir.
    Aini les entreprises rattachées à la msa ne peuvent pas y prétendre ,les entreprises affiliées à la chambre des métier non plus .

    Pour moi auto entrepreneur depuis 2009, il a fallu changer le statut de mon entreprise; démarche que j'ai effectuée auprès du tribunal de commerce de mon département.
    Puis j'ai complété le dossier sur chequeenergie.gouv.fr de demande d'affiliation. Le délai complet est 4 mois (il manque toujours un document)."



    - Et les clients sont ils nombreux à vous en parler ? Quel est le montant moyen des chèques que vous recevez ?


    "Ce sont de nouveaux clients qui nous le demandent car tous ne trouvent pas d'entreprise de détails de bois qui acceptent le chèque énergie.
    Mon entreprise s'y est très vite intéressée. J'ai été réactif. Prés 5.8 million de ménages en France sont concernées, le potentiel sur les 5 départements ou je travaille est loin d'être négligeable.
    Le montant des chèques varie entre 190€ et 240€ par ménage."


    - Quels avantages y trouvez vous ?

    "L'important pour mon entreprise est bien sur de se démarquer.

    2eme point important, les clients qui bénéficient d'un chèque énergie et qui achetaient leur bois de chauffage aux paysans du coin, se rabattent sur des entreprises déclarées.
    Le gouvernement d'une certaine manière, combat ainsi le travail au noir."

    Ce flux vous est envoyé par le blog de Bois de Chauffage .Net http://www.bois-de-chauffage.Net

  • — Mise a jour de la norme NF Biocombustibles solides - Bois de chauffage




    La Norme NF Biocombustibles solides - Bois de chauffage ne reconnait plus que le niveau de séchage H1.

    Un distributeur de bois énergie ne pourra plus indiquer que son bois bûche est certifié NF s'il vend du bois  dont le taux d'humidité est supérieur à 20%.

    Auparavant le FCBA (organisme gestionnaire de cette certification) proposait 2 catégories :
    - H1 : moins de 20% d'humidité
    - H2 : entre 20 et 25%

    En d'autres termes, la catégorie H2 disparaît.

    Les autres critères de certification restent identiques :
    - respect des essences annoncées (parmi Chêne / Charme / Hêtre / Frêne / Érable)
    - respect de la taille annoncée
    - respect des quantités annoncées en m3 lors de la livraison.

    Moins de 5 fabricants seraient a date concernés par cette certification.
    Ce flux vous est envoyé par le blog de Bois de Chauffage .Net http://www.bois-de-chauffage.Net

  • — Entre sécurité et déco : Les Plaques de protection murale

    Plaque de protection murale : solution facile et rapide pour protéger le mur situé à l'arrière de votre poêle.



    La distance de sécurité vous connaissez ?

    Vous venez de faire l’acquisition d’un poêle à bois. Mais avant de démarrer un premier feu, assurez vous d’avoir suffisamment protégé vos murs de la chaleur dégagée par votre poêle et particulièrement si ce dernier génère un important rayonnement thermique.

    Il est fort possible que cette protection ait été anticipée par la pose d’un placo ignifuge, ou par la présence d’un mur en béton ou en briques réfractaires.

    Si ce n’est pas le cas, sachez que la simple pose d’une plaque de protection murale adaptée suffira à protéger vos murs et à réduire la distance de sécurité entre votre appareil et le conduit de raccordement avec votre mur.

    Ces plaques de protection murales sont généralement composées d’une couche de laine de roche elle-même recouverte d’une plaque métallique.
    Ces protections murales sont disponible dans différentes tailles et peuvent être superposées (ou alignée) les unes aux autres afin de s’adapter à la hauteur du conduit ainsi qu’à la zone à protéger.

    Également disponibles dans différents coloris, ces plaques de protection peuvent devenir un véritable objet de décoration pour la pièce dans laquelle elles se trouvent.
    Il n’est pas obligatoire de faire appel à un professionnel pour la pose d’une plaque murale. Celle-ci se réalise simplement et rapidement à l’aide de quelques vis.
    Toutefois, si la sortie du conduit se situe à l’arrière du  poêle, la mise en place de la plaque de protection devra être percée au diamètre du conduit.
    Par conséquent, la pose de la plaque devra impérativement avoir lieu au moment de la pose du poêle.

    Nous vendons également sur le site allobois.com (que nous éditons) des plaques de protection pour protéger les sols de la chaleur et des projections émises par le poêle (aussi appelées "plaques de sol").

    Dans les 2 cas, le bénéfice n'est pas uniquement lié à la sécurité : une plaque murale ou une plaque de sol, c'est aussi un moyen décoratif de mettre en valeur votre appareil et votre pièce !
    Ce flux vous est envoyé par le blog de Bois de Chauffage .Net http://www.bois-de-chauffage.Net

  • — Vis ma vie et suggestions d'améliorations


    Un site web cela parait simple. Et en fait cela peut l'être car oui, désormais il y a tellement d'outils disponibles qu'on peut très facilement créer un site web.

    Mais le gérer, développer son audience, l'améliorer, l'enrichir... cela prend beaucoup de temps.
    Bien gérer un site web, c'est la somme de plein de petites choses.

    En voici quelques exemples :

    Récemment nous avons revu ce qu'on appelle le "chemin de fer". C'est important pour le référencement dans les moteurs de recherche comme Google.


    Mine de rien, cela implique un travail considérable car il faut créer beaucoup de contenu. Claire pourra le confirmer ;)




    Actuellement nous tentons de mettre en valeur les tarifs qui incluent les frais de livraison.
    C'est la mission du jour avec John et Maud (la graphiste)

    En effet les visiteurs de Bois-de-Chauffage.net portent bien souvent leur attention sur le prix et c'est bien compréhensible. Encore faut-il comparer des choses comparables...

    Les frais de livraison représentent 20 a 30% du coût global (ce n'est qu'une moyenne)... donc comparer le prix d'un combustible livré avec le prix d'un combustible non livré n'est pas "fair" dirait un anglophone.
    On trouvait (et des clients nous l'ont dit) que les petits icones avec des camionnettes de couleur n'étaient pas clairs. On va donc changer cela :

    AVANT




    APRES



    Voilà, ce sont de petites choses qui rythment nos journées.
    C'est aussi cela Bois-de-Chauffage.Net ;)

    D'ailleurs on est preneurs de vos suggestions d'amélioration !
    Vous pouvez nous les transmettre via le formulaire de contact :
    http://www.bois-de-chauffage.net/contact.php




    Ce flux vous est envoyé par le blog de Bois de Chauffage .Net http://www.bois-de-chauffage.Net

  • — Salon Flam'Expo


    Nous étions partenaires du salon Flam'Expo qui rassemblait les fabricants d'appareils de chauffage et leurs distributeurs.

     Vous pouvez découvrir quelques nouveautés qui y ont été présentées via notre couverture de l'évènement sur Twitter : https://twitter.com/chauffageaubois?lang=fr

    La filière ne cesse d'innover et de progresser !
    En ligne de mire : La directive européenne d’éco-conception «Ecodesign» ...

     

    Ce flux vous est envoyé par le blog de Bois de Chauffage .Net http://www.bois-de-chauffage.Net

  • — Bonnes fêtes de fin d'année à tous !



    Profitez bien de la douce chaleur du foyer !

    Ce flux vous est envoyé par le blog de Bois de Chauffage .Net http://www.bois-de-chauffage.Net

  • — Salon Flam'Expo en approche




    Le salon Bepositive qui rassemble toute la filière du bâtiment et de la transition énergétique se tiendra du 13 au 15 Février 2019 à Lyon.
    Il hébergera notamment le salon Flam'Expo qui fédère les acteurs du chauffage au bois.

    Ce sera l'occasion pour les professionnels de découvrir les nouveaux appareils de chauffage mis sur le marché.

    Les professionnels (et eux uniquement) peuvent demander un badge gratuit ici.

    Nous serons partenaires de cet évènement et nous tenterons d'en parler à toutes les personnes intéressées et en direct via notre compte twitter et sur Facebook.

    RDV en Février...

    Ce flux vous est envoyé par le blog de Bois de Chauffage .Net http://www.bois-de-chauffage.Net

  • — Une beau document sur la forêt avec France Culture

    Des arbres et des hommes, une série radio documentaire de Johanna Bedeau :

    "La forêt produit du bois mais produit aussi de l’air, de l’eau de qualité, de la retenue d’eau... Avec le changement climatique on aura besoin d’avoir des arbres qui retiennent l’eau. On fixe le carbone... etc .et tout cela n’est pas payé. Le prix du bois est le même qu’en 1970. "Jeannine Bourrely, propriétaire forestière

    Ce flux vous est envoyé par le blog de Bois de Chauffage .Net http://www.bois-de-chauffage.Net

  • — Arnaque au bois de chauffage : Ne jamais faire de virement avant la livraison !




    Il semble que les arnaques se succèdent.
    Et notre société en a aussi été victime.

    Voilà comment cela se passe l'arnaque :


    - Soit l'arnaqueur poste des annonces sur des sites de petites annonces
    - Soit l'arnaqueur fait de la publicite sur Google en achetant des mots cles comme " bois de chauffage" Ces publicités renvoient vers un site internet permettant de commander du bois en ligne.
    Les noms de domaines ne cessent de changer mais les sites se ressemblent.
    Il affiche des numéros de téléphone français auquel on peut le contacter (cela prend 5 minutes d'obtenir un N° de telephone sans abonnement) et utilise parfois le nom d'une société existante pour rassurer.

    Au moment de la commande, il demande à ce que le montant de la commande soit viré vers un compte bancaire et à cette fin, il indique son RIB.

    Le compte bancaire concerné peut être en Allemagne ou en France (cela coûte 5€ de créer un compte bancaire avec Carrefour banque par exemple) donc le RIB change souvent.


    Notre conseil pour les particuliers 



    NE JAMAIS VIRER D'ARGENT AVANT LA LIVRAISON

    Ne confondez pas virement et paiement en ligne.
    - En payant avec votre carte bleu, vous bénéficiez d'assurances et l'arnaqueur prendra le risque d'être identifié (on n'obtient pas un terminal de paiement carte bancaire sans un minimum de contrôle).
    - En faisant un virement, vous envoyez l'argent on ne sait oû... et l'argent a vite fait de disparaître du compte en question et vous n'êtes pas protégés !

    Bien sur, l'arnaqueur va vous faire croire que l'entreprise est sérieuse (il utilise le nom d'une entreprise sérieuse sur le site et sur la facture mais il n'a rien à voir avec elle), que toute commande doit obligatoirement être payée, qu'il y a un souci de livraison qui prend du temps...

    Mais pas d'exception : Aucun virement avant livraison !

    S'il est trop tard, prenez un maximum d'informations (email, coordonnées bancaires, numéro de téléphone..) et allez portez plainte. Transmettez-nous enfin votre numéro de plainte, il sera transmis à une personne qui coordonne les travaux des enquêteurs.

    Eventuellement contactez la société pour laquelle l'arnaqueur s'est fait passé. Elle ira porter plainte si ce n'est pas déjà fait.


    Nos Conseils pour les professionnels


    Des particuliers vous contactent pour être livrés alors que vous n'avez jamais entendu parler d'eux ? Ils ont déjà réglé ?
    Ils sont victimes d'une arnaque.
    Prenez leur coordonnées et leur numéro de plainte, récupérez le plus d'info possible sur l'arnaqueur, essayez de repérer de quelles façons il fait la promotion de son arnaque et allez porter plainte pour usurpation d'identité.

    Une fois que c'est fait, contactez la société qui héberge le site internet en question pour leur demander de couper l'hébergement du site internet. Justifiez votre demande avec le numéro de votre plainte, les numéros de plaintes des clients arnaqués et leurs coordonnées.

    Enfin contactez-nous, on vous donnera d'autres pistes.



    Un seul mot d'ordre : vigilance !
    Ce flux vous est envoyé par le blog de Bois de Chauffage .Net http://www.bois-de-chauffage.Net

  • — Revue de presse interactive #29


    Nous avons rassemblé ici quelques articles repérés sur Internet qui donnent la "température" du marché du bois énergie.

    Et comme à chaque nouvelle saison, les médias enchaînent les reportages sur le chauffage au bois.
    Une bonne habitude même si elle ne met pas souvent en lumière les nouveaux comportements liés au chauffage au bois ( granulés, solutions hydro...utilisés par de jeunes consommateurs).

    Et si on vous parle de la nuisance du chauffage au bois pour la qualité de l'air, invitez votre interlocuteur à étudier la synthèse du SER qui affiche les progrès réalisés en la matière et cantonne le problème à nos vieux appareils polluants.
    L’agglo de Grenoble et le gouvernement qui renouvelle le crédit d'impôt (à défaut de le stimuler) l'ont bien compris. Gardons en tête que l'un des enjeux clés de nos générations est le dérèglement climatique et sur ce thème, le bois énergie apporte plus de solutions que de problèmes !



      ENERGIE 

    Le reportage TV du journal de 13h du 02/10 donne des conseils sur l'achat de bois buche https://www.francetvinfo.fr/monde/environnement/energie-comment-choisir-son-bois-de-chauffage_2961491.html

    Même chose chez TF1 le 26/09
      https://twitter.com/TF1LeJT/status/1045106384474386433 

    Le prix du fioul a beaucoup augmenté : +26% en moins de 1 an ! Cela profitera t'il au bois énergie ? https://tinyurl.com/ycr2q66c


     POLITIQUE


    Le gouvernement Français annonce la prolongation du CITE crédit d'impôt !
     Les poêles, inserts ou chaudières bois ou granulé sont éligibles.
    https://t.co/KF4VLaEYzm

     L’Observatoire Climat Energie révèle que la France accumule un retard important dans les énergies renouvelables La consommation des enr carbonnées elle continue d'augmenter .
    L'ecart se creuse par rapport aux objectifs
      https://www.bioenergie-promotion.fr/56466/lobservatoire-climat-energie-revele-que-la-france-accumule-un-retard-important-dans-les-energies-renouvelables

      Synthèse intéressante du SER concernant le Chauffage au bois domestique et la qualité de l’air en France. Le combustible joue un rôle important
    www.enr.fr

     Le 28 avril 2018, la Cour des comptes a établi un rapport sur le soutien aux énergies renouvelables. https://www.ccomptes.fr/fr/publications/le-soutien-aux-energies-renouvelables




    APPAREILS DE CHAUFFAGE


     Les ventes d'appareils en France en 2017
    https://www.poelesabois.com/infos/actu/observer2017.php

     Appareils de chauffage au bois : Les nouveautés 2018 en photo https://www.poelesabois.com/infos/actu/progetto-fuoco-2018.php

     La France, premier marché en Europe pour le chauffage au bois devant l'Allemagne et l'Italie. On en parle ici :
    https://www.poelesabois.com/dossiers-speciaux/europe.php

     Le point sur le marché avec le label Flamme Verte et Axel Richard. On parle credits d'impots en 2019, nouvelle norme Ecodesign, et puis de l'avenir de ce label https://www.poelesabois.com/infos/actu/axel-richard.php

     A Montreal les vieux poeles polluants sont interdits
    https://www.meteomedia.com/

     A Grenoble, une aide de 1600 à 2000€ est accordée pour en changer https://www.placegrenet.fr/2018/09/25/chauffage-au-bois-non-performant-la-metropole-sapprete-a-doubler-le-montant-de-la-prime-air-bois/207253

    Ce flux vous est envoyé par le blog de Bois de Chauffage .Net http://www.bois-de-chauffage.Net

  • — Qualité et combustion du granulé de bois





    La consommation de granulés en France ne cesse d'augmenter depuis 2007 avec la forte croissance des ventes de poêles à granulés.
    Aussi de plus en plus de consommateurs sont à même de se demander ce qui préside à la bonne qualité d'un granulé.

    Le sujet n'est pas simple et fait appel à des connaissances scientifiques pointues comme celles de RAGT. Mais cet article permettra d'aider à comprendre  d'où viennent les normes de qualité (et les certifications EN+, NF, ou Din+ qui en découlent).


    Les étapes de la combustion


    Rappelons rapidement les étapes du processus de combustion :

    1/ Avec la chaleur, l'humidité contenue dans les granulés se transforme en vapeur
    (jusqu'à 150/250 degrés)
    2/ Vient la formation de gaz qui s'échappent, s'oxydent, s'enflamment (avec des températures élevées)
    3/ Reste la matrice charbonnée avec ses braises rouges.

    L'ensemble déclenchera au final la production de chaleur, d'eau, de CO2 et de cendres.



    La matière première 


    Le tronc d'un arbre est constitué de différentes couches :
    L'écorce est la couche la plus connue, c'est celle qu'on voit à l'extérieur et qui sert de protection.
    C'est aussi la partie la plus minéralisée et si on la brûle, on retrouvera justement ces minéraux (non combustibles) dans les cendres.

    L'écorce va produire 3 à 5% de cendres (on parle de "taux de cendres").

    Au coeur du tronc se trouve le duramen, c'est la partie la moins minéralisée, et de ce fait si on brûle cette zone, le taux de cendres tombe à 0.2 - 0.5% (selon les essences et la taille du tronc).

    Mais les scieries ne coupent pas le bois en rond. Elles tirent du tronc des coupes rectangulaires qui contiennent un maximum de duramen mais aussi un peu d'aubier ou de liber.
    Le taux de cendres de cette coupe oscille en général entre 0.5 et 1%
    Mais le fabricant n'utilisera pas seulement des résidus de cette coupe, il utilisera aussi des broyats, des plaquettes déclassées...

    La matière première conditionne donc la qualité du produit fini.


    La densité


    Si le granulé est trop dense, le gaz produit lors de la combustion s'échappe moins et la combustion se fera pour une plus grande part en charbonnant avec un risque de production de machefer.
    Pour limiter ce risque, la norme exige des granulés proches de la densité idéale de 600 Kg/m3

    Chaque matière première possède un taux de compression otpimal. L'utilisation de matières premières diverses nécessitera donc certains réglages.



    L'humidité



    S'il y a trop d'humidité, l'énergie dégagée lors de la combustion va d'abord servir à produire de la vapeur et donc c'est autant de chaleur en moins qui sera produite.

    La fabricant va donc sécher la matière première pour la passer de 45/55% d'humidité a 13/15% avant broyage (le plus fin possible).

    Mais le fabricant a aussi besoin que la matière première ne soit pas trop sèche, car si elle est séche, elle n'a plus de pouvoir agglomérant et la formation de granulés dense n'est plus possible.
    C'est pourquoi le séchage ne descend pas le taux d'humidité au dessous de 13/15%.

    Mais là encore le taux d'humidité idéal pour aglomérer dépend de chaque matière.

    L'étape de la Granulation puis du refroidissement en sortie de presse peuvent alors commencer...juste avant le dépoussiérage car il faut éviter les poussières ou "fines" qui ne permettant pas une combustion efficace.
    C'est pourquoi il faudra ensuite un stockage et une livraison à l'abri de l'eau et des chocs.



    La fusibilité et le taux d'Oxygène



    Pour que la combustion se passe bien, il faut maintenir un juste équilibre entre quantité de combustible et arrivée d'air  de sorte que la combustion s'auto-entretienne.
    Si ce déséquilibre est rompu, des gaz imbrûlés se forment (CO par ex.) et/ou le bois fusionne et produit de la machefer (Nox en prime).

    La production de machefer envenime alors la situation (encrassement et déséquilibrage des apports en air)... La production de chaleur est de moins en moins optimale et le risque d'accident peut surgir.

    Figurez-vous que la température de fusion (ou "fusibilité") est influencée par les minéraux présents dans la matière première.  On a là une nouvelle raison de diminuer le taux de cendres (cf. le paragraphe "matière première").

    Risques de gaz imbrûlés et fusibilité expliquent aussi pourquoi les normes prévoient des dosages maximales pour certains composés comme l'Azote, le Soufre et le Chlore.


    Conclusions



    - La résistance/longueur /humidité idéale dépend de la matière première qui est souvent en mélanges
    - La résistance/densité, la longueur et l'humidité influent sur le pouvoir calorifique du granulé.
    - Les composés minéraux influent sur les émissions de gaz nocifs et la fusibilité
    - Le taux de cendres influe sur la production de mâchefer

    Vous le voyez, la production de granulés est complexe, elle fait appel à des connaissances mécaniques et chimiques pointues. Elle nécessite une adaptation permanente à la matière première (avec mesures et analyses en continu).
    Mais le respect des normes permet déjà d'assurer un bon niveau de qualité.
    Ceci étant la qualité de la combustion ne s'arrête pas à la production de "bons" granulés.
    Leur combustion ne sera efficace que s'ils se retrouvent dans un appareil adapté  (avec une température du foyer et un taux d'oxygène adaptés)...

    C'est là que commence notre responsabilité en tant que consommateurs. Nous nous devons d'avoir une installation de chauffage en bon état et bien réglée.

    L'analyse des fumées sera le juge de paix de la qualité de la combustion ...
    Economies d'énergie, qualité de l'air, sécurité, sont à ce prix.


    Ce flux vous est envoyé par le blog de Bois de Chauffage .Net http://www.bois-de-chauffage.Net

  • — Nouvelle saison



    La fin des vacances sonne le début de la saison des ventes de bois énergie.

    A peine sommes-nous rentrés de congés que nous remettons la maison en état et préparons les longues et fraîches soirées d'hiver.
    C'est le branle bas de combat pour les professionnels qui doivent faire face à un afflux de commandes: Finies les réapprovisionnements en foret, il faut livrer les clients !
    C'est la rentrée pour tout le monde...

    Pensez à commander votre bois bûches si possible avant les pluies d'automne et les 1ers froids pour avoir un combustible plus sec !

    Sinon l'été 2018 aura été chaud, ce fut le 2e été le plus chaud de France... et cela ne va pas s'arranger dans les années à venir selon Meteo France. Pensons à la préservation du climat et profitons bien des beaux jours !

    Bonne rentrée à tous.

    Ce flux vous est envoyé par le blog de Bois de Chauffage .Net http://www.bois-de-chauffage.Net

  • — Le bois énergie dans la grande distribution



    Bois-de-Chauffage.Net s'intéresse avant tout aux professionnels SPECIALISES dans le bois énergie mais il faut bien reconnaître que ce type de combustible est de plus en plus vendu dans la grande distribution.

    Regardons ce qui s'y passe d'un peu plus près (d'une façon personnelle et un peu abrupte) :

    Pour l'heure, ce sont surtout les grandes surfaces de bricolage (GSB) qui vendent du bois dans leurs magasins. Castorama a été le précurseur sans doute et Brico Dépot fait actuellement de gros efforts sur ce créneau.


    - Pour le bois densifié
    Pour avoir discuté avec un fournisseur qui est en contact avec les acheteurs de la grande distribution, il semble que les ventes de bois  densifié via les GSB soient assez faibles. Le souci viendrait du coût de revient, le consommateur se rendant compte qu'un sachet de 5 ou 6 bûches densifiées revient assez cher alors que cela ne dure pas longtemps. "C'est un non sujet" aurait dit un acheteur sous entendant qu'il fait peu de chiffre d'affaires sur ce produit.
    Disons que c'est un segment pour la clientèle aisée recherchant le confort. Le nom de la marque Woodstock du groupe Poujoulat revient souvent dans ce contexte.
    Cela laisse la place à d'autres marques pour vendre en direct.


    - Pour le granulés
    Là la grande distribution a pris des positions fortes. Elle a bénéficié de prix avantageux de la part des fabricants en pleine crise de surproduction en 2014/15 et elle y a pris gout, prenant puis conservant ses parts de marché.
    On retrouve ainsi des sacs de pellets de 15 kg a 3.5€ dans les rayons ce qui invite la clientèle à ne prendre que quelques sacs...c'est bien pratique..pas cher...et cela permet de refaire venir le client plus souvent dans le magasin. Tout le monde semble y trouver son compte...

    Les marques vendues en GSB viennent souvent d'on ne sait ou (de l'étranger ou via des achats de granulés achetés à l'étranger et conditionnés en France) mais cela n'est pas censé nuire à la qualité des produits (il n'en est pas de même pour le bilan carbone).

    Clairement les professionnels spécialisés et locaux ont du mal à rivaliser avec de tels prix, car ils n'ont pas les mêmes conditions d'achat. Ils doivent du coup se battre sur la qualité des produits et le service... et ils rognent sur leurs marges pour rester compétitifs. C'est dur...




    - Pour le bois bûches
    Il faut là faire la différence entre 3 types de produits :

    * Le bois buche en vrac n'est pas un produit industrialisable. Du coup la grande distribution ne peut pas s'y intéresser : Trop compliqué à livrer.
    L'avantage pour le consommateur est bien sur le prix. Le cout du bois en vrac est imbattable. Il permet aux acteurs locaux de maintenir leur activité avec les emplois qui vont avec.
    Le danger : c'est que la qualité ne suive pas. Il y a une telle pression sur le prix que le professionnel a rarement  les moyens d'investir  dans la qualité, à savoir des hangars voire des séchoirs.
    Mais attention, car les industriels trouveront bien un moyen de normer le bois bûche de telle sorte que les petits acteurs seront contraints à l'abandon !

    * Le bois en palette a souvent du passer par un processus industriel pour être conditionné de la sorte. Ce conditionnement et l'existence d'une offre structurée au niveau national permet à la grande distribution de mettre en vente ce type de produit et de le livrer (via des acteurs comme Minucci par exemple).

    Bien sur les frais de livraison sont un frein au développement des ventes de palettes de bois partout en France via la grande distribution. Cela laisse une chance aux distributeurs locaux spécialisés dans les combustibles.  Clairement, c'est la bagarre entre ces 2 types d'acteurs...

    Qui gagnera ? David ou Goliath ?

    * Le bois en filet est lui dans les mains de la grande distribution (et des stations essence) avec des acteurs clé comme la Forestière du Nord par exemple. La qualité (des essences) et l'origine France sont rarement au RDV  mais cela ne semble pas être la priorité.
    A noter le développement d'une offre plus haut de gamme avec écorcage et séchage via Woodstock/Poujoulat.



    On le constate la grande distribution ne peut avancer qu'avez l'aide d'acteur industriels. Peu de vendeurs de bois ont les reins assez solides pour vendre du bois à la grande distribution. Du coup il y a une forte consolidation du marché.

    Quant à la place de la grande distribution dans notre secteur, on le constate aussi, cela diffère beaucoup selon le type de produits dont on parle. Mais en tant que consommateur, il peut être intéressant de se poser la question du type de distribution qu'on souhaite soutenir (et de l'origine des bois qu'on souhaite utiliser).

    Il sera en tout cas intéressant de suivre l'évolution de ce marché...




    En espérant que ces infos et analyses jetées là pêle mêle, vous auront été utiles.
    Cyril


    Ce flux vous est envoyé par le blog de Bois de Chauffage .Net http://www.bois-de-chauffage.Net

  • — Le chèque Energie, c'est parti ! Pour la chauffage au bois aussi...

    Testé depuis un moment dans quelques zones de France, le chèque énergie a été étendu à toute la France en Mars 2018. Ce sont près de 4 millions de foyers défavorisés qui vont pouvoir en profiter. Nous reprenons ici la présentation qu'en a fait France Bois Bûche, un groupement de 200 fournisseurs de bois de chauffage en France engagés dans une démarche de qualité :


     "QU’EST-CE-QUE LE CHEQUE ENERGIE ?

     Rappel, le chèque énergie est un dispositif issu du plan de lutte contre la précarité énergétique, prenant la forme d’une aide aux foyers à bas revenus.

    Ce chèque est utilisable chez tout fournisseur d’énergie, ce qui inclut bien entendu le bois ! Les particuliers peuvent ainsi profiter de cette opportunité pour se chauffer efficacement avec une énergie renouvelable et ainsi se tourner vers un professionnel du bois de chauffage pour dépenser cet argent.


      POURQUOI ACHETER DU BOIS AVEC LE CHEQUE ENERGIE ?

    - Obtenir 2 à 3 fois plus d’énergie pour le même montant. Vous avez le choix : couvrir un seul mois d’électricité, 2 mois de gaz/fioul ou 3 mois de bois de chauffage, à quantité d’énergie équivalente. Le bois est en effet moins cher lorsqu’on regarde son prix par rapport à son contenu énergétique : 15c€/kWh pour de l’électricité, 7 à 8 c€/kWh pour du gaz ou du fioul contre seulement 4 à 5c€/kWh en moyenne pour du bois ! Pour cela, il faut s’assurer que le bois est sec et bien calibré au moment de le brûler.

     - Avoir un impact positif sur l’environnement. En utilisant le bois dans de bonnes conditions et dans des appareils performants, vous utilisez une ressource naturelle renouvelable, n’émettez que peu de poussières et réduisez vos émissions de gaz à effet de serre.

     - Contribuer à l’économie locale. Le bois bûche est issu des forêts françaises. Son prix rémunère donc les sylviculteurs, les transformateurs et les distributeurs en France. C’est jusqu’à 4 fois plus d’emplois locaux !".


     A ceux qui vont le recevoir d'en profiter. Et si vous ne l'avez pas déjà recu sachez que les chèques devraient être envoyés jusqu'à la fin du mois d'Avril.

    Ce flux vous est envoyé par le blog de Bois de Chauffage .Net http://www.bois-de-chauffage.Net

  • — Salon Bois Energie du 15 au 18 Mars




    Comme chaque année, nous annonçons la tenue du salon Bois Energie.
    Il aura lieu cette année du  15 au 18 mars  mais se tiendra cette fois à Grenoble.


    Les 2 premières journées sont dédiées aux professionnels qui profiteront :
    - des 200 exposants pour des RDV d'affaires,
    - de conférences,
    - et de démonstrations d'outils principalement à l'extérieur.

    Puis le salon ouvrira ses portes aux particuliers les 17 & 18 Mars. Ils pourront appréhender
    - la globalité de la filière bois d'où le slogan "De la forêt à la flamme"
    - et "la magie du chauffage au bois".


    Pour en savoir plus visitez le site www.boisenergie.com 
    dont Bois-de-Chauffage.Net est partenaire.



    Ce flux vous est envoyé par le blog de Bois de Chauffage .Net http://www.bois-de-chauffage.Net

  • — Le plus simplement du monde...

    Bonne année à tous,

    professionnels du bois et particuliers.




    Ce flux vous est envoyé par le blog de Bois de Chauffage .Net http://www.bois-de-chauffage.Net

  • — Du rôle des combustibles bois dans la qualité de l'air...et de l'humidité du bois dans le rendement de l'appareil


    Le SER a récemment publié un communiqué de presse donnant des pistes pour réduire les émissions de particules fines (PM2.5) qui nuisent à la qualité de l'air et contribuent parfois aux pics de pollutions.

    Ces propositions d'améliorations sont les suivantes et je cite :

    "- Poursuivre le renouvellement des appareils, grâce au Crédit d’Impôt Transition Energétique ou un soutien équivalent.
    Selon les derniers chiffres de l’ADEME, le parc français d'appareils de chauffage domestique au bois se caractérise par 50 % d'équipements non performants (15 % de foyers ouverts et 36 % de foyers fermés antérieurs à 2002) qui émettent 80 % des particules fines issues du chauffage au bois. 

    Développer les Fonds Air. Afin d’accélérer le renouvellement du parc et de diffuser largement les bonnes pratiques, l’ADEME a lancé un appel à manifestation d’intérêt à destination des collectivités pour les accompagner dans le montage de Fonds Air. Ces fonds visent à aider financièrement les particuliers disposant d’un appareil non performant (foyer fermé antérieur à 2002 ou foyer ouvert) pour qu’ils le renouvellent par un appareil labellisé Flamme Verte ou de performance équivalente. 

    Réduire le taux de TVA à 5,5 % sur le combustible bois pour favoriser le bois de chauffage de qualité tels que les certifications et marques comme NF Biocombustibles solides, DINplus & ENplus et France bois Bûche. Il faut rappeler une fois encore que les essences et la qualité du bois sont déterminantes pour le fonctionnement optimal des équipements modernes : éviter l’utilisation de résineux et brûler du bois dont le taux d’humidité est inférieur à 20% permet d’obtenir le meilleur rendement et de préserver la qualité de l’air. Les bûches doivent être fendues pour être empilées plus facilement et rester sèches."  




    Il est intéressant de noter que la qualité des combustibles est mise en avant.

    Ces conclusions étaient basées sur une étude du CERIC (disponible ici) , laboratoire spécialisé dans le chauffage au bois (dont il convient de dire qu'il est lié au Groupe Poujoulat)

    Notons d'ailleurs que le CERIC concluait aussi qu'il fallait " inciter les consommateurs à utiliser des combustibles de qualité " et proposait notamment
    - une communication grand public,
    - une réglementation dans les zones PPA,
    - ou une incitation fiscale ce qui pourrait aussi avoir des effets très positifs dans la lutte contre le travail au noir qui ronge la filière bois énergie (et l'empêche de monter en qualité, bouffée qu'elle est par la recherche du prix bas).


    Regardons de plus prés cette étude en nous focalisant sur certains constats :

    - Constat 1: L’humidité n’est pas le seul paramètre caractérisant le combustible de qualité
    Constat 2 : un combustible de qualité augmente le rendement de l’appareil et réduit les émissions de particules fines

    De ces mesures on comprend que le rendement et la "propreté" de l'appareil augmentent drastiquement avec un bois de qualité (constat 2). L'etude conclue aussi que l'humidité n'est pas l'unique critère de qualité d'un combustible bois
    Il est dommage d'en rester là : S'il faut un bois sec + fendu + écorcé, quel est l'impact de ces 3 critères pris un à un ?
    L'étude ne le dit pas.


    Constat 4 : La qualité des bois de chauffage commercialisés est très variable


    Le taux d'humidité est effectivement très variable.
    J'ai été assez surpris par le taux d'humidité de l'échantillon de grande surface, je ne sais pas si c'est une généralité mais ce cas est tout de même inquiétant.
    La photo du combustible sec B est aussi étonnante, je vois rarement sur le marché du bois en rondins (sans aucune bûche fendue).




    Constat 5 : Les différences de qualité des combustibles ont des impacts significatifs sur
    les performances et la consommation des appareils.


    Cette étude a le mérite de mettre en valeur l'impact d'un combustible de qualité, et pour le moins sec : Acheter un bois pas cher n'est simplement pas toujours rentable.
    (Et là il faut  faire attention aux échelles utlisées dans l'image ci-dessous).

    Si les échantillons analysées sont représentatifs,  on en conclue par exemple qu'un particulier achetant 7 steres de bois sec à 65€ du stere pourra payer jusqu'a 76€ pour un bois sec fendu et écorcé mais devra payer moins de 50€ pour un bois de mauvaise qualité. Bref on en a pour son argent.



    Mais au délà de ces considérations strictement financières (centrées en fait sur le prix de revient du KH/W), il faut aussi garder en tête que la qualité du bois que l'on consomme aura un impact sur les émissions de particules fines et la qualité de l'air.

    On comprend dès lors qu'il est important que les pouvoirs publics trouvent des moyens si possible incitatifs, pour pousser les particuliers à consommer des produits de qualité. 

    Les professionnels de la filière bois énergie et les particuliers ont tous à y gagner !
    Mais n'attendons pas les pouvoirs publics pour améliorer notre consommation de bois énergie...Chacun de nous peut à sa façon tenter d'améliorer la situation.


    Ce flux vous est envoyé par le blog de Bois de Chauffage .Net http://www.bois-de-chauffage.Net

  • — Mise a jour de la section "Affiner la recherche"



    Un site web c'est un millier de petites détails.

    Bien sur, il y a les choses qu'on voit du 1er coup d'oeil : le design, le logo, les boutons cliquables...

    Mais un site internet est aussi fait de milliers de petites choses : orthographe, ponctuation, fonctionnalités peu visibles, gestion des exceptions, promotion...

    Récemment nous avons été amenés à modifier les conditionnements car un fabricant de bois a décidé de modifier le volume de ses palettes.

    Grâce à un professionnel qui a eu la bonne idée de partager l'info avec nous, tous les professionnels du bois peuvent désormais indiquer dans leur espace, les volumes de palettes et les tailles de buches de leur choix.

    De fil en aiguille, cela nous a amené à modifier le module "Affiner la recherche" des pages de résultat.

    En affinant leur recherche les visiteurs pourront d'ici quelques jours chercher :
    - toutes les offres en vrac , ou en palette (quel que soit leur volume), en petit conditionnement, en fagot
    - toutes les tailles (sachant qu'une requête pour du bois en  33 cm permettra de voir aussi apparaître les offres en  30 cm)

    Voilà ce que cela donne :

    AVANT




    APRES (dans quelques jours)



    Alors oui, c'est peu de choses, mais ce sont toutes ces choses  qui forment un tout cohérent et qui rendent service au final (enfin on l'espère). Merci John!


    Allez, bel été à tous !
    Ce flux vous est envoyé par le blog de Bois de Chauffage .Net http://www.bois-de-chauffage.Net

  • — Une catégorie de "Bois extra sec" avec "France Bois Buche"

    La charte de qualité "France Bois Buche" évolue : Elle annonce la création d'une catégorie "Bois extra sec". Ce niveau de qualité ne pourra être indiqué par l'entreprise concernée que si le bois est au moment de la vente d'une humidité inférieure ou égale a 18% de la masse brute.

    Cette catégorie vient compléter les 3 existantes : "bois vert", "bois mi-sec", "bois sec" (si l'humidité est inférieure à 25% voire moins dans certaines régions).

    Elle marque une évolution en lien avec celle des appareils de chauffage au bois mais aussi celle des distributeurs de bois énergie qui commercialisent de plus en plus des bois séchés en séchoir.

    A noter qu'il est possible de retrouver dans les résultats de recherche de l'annuaire Bois-de-Chauffage.Net les entreprises qui sont adhérentes à France Bois Buche via la rubrique "Affiner la recherche".








    Ce flux vous est envoyé par le blog de Bois de Chauffage .Net http://www.bois-de-chauffage.Net

  • — Normandie Eco Combustibles fait feu de tout bois pour innover et rendre service à ses clients






    Interview de Mr Mantelet, fondateur Normandie Eco Combustibles, une société distributrice de bois énergie pas comme les autres voyez plutôt :


    - Pouvez vous nous présenter votre société Normandie Eco Combustibles ?

    Normandie Eco Combustibles propose aux particuliers, aux collectivités et aux professionnels un large choix de combustibles bois (bois buches, granulés, bois densifié) et accessoires pour les cheminées, les poêles, les inserts, les cuisinières et les chaudières fonctionnant soit au bois traditionnel ou soit à la bioénergie.
    Nous livrons dans toute la Basse-Normandie avec nos propres camions spécialisés et équipés pour cette activité.


    - Quand et comment avez-vous créé cette société ? Où en est-elle aujourd'hui ?

    L’activité a été lancée en 2006, et en 2007 nous faisions l’acquisition de notre premier camion souffleur à granulés de bois. Très rapidement nous avons positionné notre activité sur la qualité, la disponibilité et la stabilité du prix tout au long de la saison.

    Aujourd’hui Normandie Eco Combustibles est leader sur la région Basse Normandie (départements 14,50,61). La société est je crois connue et reconnue. Au fil des années de nouveaux services, équipements, et produits sont venus agrandir notre gamme.




    - Justement, vous avez lancé de nombreuses solutions originales sur le marché. 
    Parlons de ces solutions et commencons par le service de stockage. 
    Vous proposez à vos clients de gérer leur stock en ligne via  http://www.gestockdrive.fr
    Pouvez-vous nous en parler ?

    Tout à commencer en étant à l’écoute des clients. Il y a 10 ans, le granulés de bois était très méconnu aussi bien des clients que des professionnels. Tous les jours nous apprenions notre métier.

    Souvent les clients achetaient un poêle, et ils ne se rendaient pas compte de la place que prenait une palette de granulés dans leur garage. C’est pourquoi nous avons mis en place le service de stockage gratuit et très rapidement cette solution a répondu à l’attente de nombreux clients. Ce qui fait que nos concurrents directs nous ont copiés.

    Au départ, le suivi du stock s’effectuait par écrit sur une feuille de suivi. Depuis 2 ans j’ai fait développé une application via un portail internet « GestockDrive », qui permet au client de suivre depuis chez lui, l’état de son stock, et surtout de sécuriser les données via une sauvegarde chaque nuit.


    - Vous avez aussi lancé un site de vente en ligne www.prix-granules-bois.fr . Vous y vendez vos produits mais aussi des accessoires. Cela fonctionne t'il ?

    Effectivement depuis 1 an et demi, Normandie Eco Combustibles s’est équipé d’une boutique de vente en ligne.

    Outil indispensable de nos jours et surtout dans le futur, la nouvelle génération utilise ce moyen d’achat. Mais surtout cela m’a permis de développer mes ventes sur les produits que nous avons créés.

    Notre produit phare, le Distri Granul’ a trouvé pleinement sa place sur cette plateforme qui me permet de le distribuer dans toute la France et dans certains pays d’Europe, à moindre coût.

    De nouveaux produits vont arriver sur ce site, comme le Pez’ silo, jauge pour les silo à granulés en toile, ou le service de vente de conduits de cheminée avec une assistance pour le dimensionnement à la maison et au poêle installé.


     Distri granul



    - Parlons de Distri Granul’ un appareil permettant aux particuliers de stocker des granulés chez eux. Pouvez-vous nous le présenter ?

     Toujours de la même manière, en écoutant les clients sur leur besoins. On me réclamait une réserve pratique et fonctionnelle pour stocker les granulés de bois. J’ai commencé à griffonner sur une feuille blanche plusieurs croquis et après quelques traits et coups de gomme, j’ai réussi à trouver un produit qui répondait aux attentes des clients.

    Je me suis rapproché d’un industriel local en chaudronnerie et ensemble nous avons travaillé pendant un peu plus d’un an à faire évoluer le produit, et ainsi obtenir un produit qualité prix qui répondait à la demande.

    Les ventes de ces derniers mois étant au delà de nos espérances, je pense que l’on peut dire que l’objectif a été atteint.


    - Et Comment le commercialisez-vous ? Vous cherchez des distributeurs ?

    Comme évoqué, mon point de vente leader est ma boutique en ligne.

    Mais aujourd’hui, j’ai des installateurs qui présentent et vendent le Distri’Granul dans leur show room . Lorsque le client peut manipuler et toucher le produit et qu’il est bien mis en valeur, les ventes se font facilement.
    Certains, pour se différencier des concurrents, offrent même le Distri granul’ à la place d’une palette de granulés de bois pour l’achat d’un poêle (au choix du client, granulés ou Distri granul’).





    - La gestion du silo vous intéresse aussi...C'est la solution que vous venez de mettre sur le marché. Si vous voulez bien nous en dire plus...

     Pez’ Silo est un nouveau produit (créé par nous) pour aider les clients ayant un silo en toile à déterminer précisément ce qui leur reste à l’aide d’un indicateur qui a le rôle d’une jauge.

    De la même façon, j’ai développé ce produit en rapport avec des contraintes clients, afin que le chauffage aux granulés de bois soit aussi simple à gérer que le fioul par exemple.

    J’envisage déjà des évolutions avec une alerte par SMS ou mail.


    - Travaillez vous sur d'autres idées ?

    Oui et je suis convaincu de son avenir (les premiers chiffres nous donnent bon espoir) dans les prochains mois et années (en rapport à l’évolution de la construction) :  c’est le concept de la Remorqu’A box. 

    Ce concept est simple, il est parti d’un produit inventé par la société Pellets packaging systèmes il y a quelques années, la « Pellet Box ».

    Ce produit avait été lancé sur le marché par la société Euro Energies (Poujoulat). Mais trop précurseur par rapport au marché qui naissait, avec beaucoup de frein pour les distributeurs, une logistique compliquée : réception de la pellet box pleine, retour chez Euro énergies vide, plombage, documentation de suivi, ….

    Aujourd’hui le marché ayant évolué, la Pellet box de 500 kg devient un produit qui répond aux nouvelles constructions avec une ou deux pellet box pour la saison de chauffe (maison de 100 m²).

    Restait à régler le problème de livraison, et c’est là qu’intervient le concept de la Remorqu’A Box. Le client devient complètement autonome, il réserve par internet la Remorqu’A Box via le portail Gestock Drive. Le client vient chercher la Remorqu’A Box qui est prête avec une Pellet Box pleine. Une fois arrivé chez lui, la Remorqu’A Box a un système hydraulique pour remonter verticalement la Pellet Box et un tire palette pour ranger la Pellet Box à l’endroit prévu. Le client remet la Pellet Box vide sur la Remorqu’A Box et nous ramène le tout à l’entreprise.

    Le client possède un silo propre, pratique, prenant moins de place qu’une palette de sac et surtout solide vis-à-vis des chocs extérieurs éventuels auquel un sac ne résisterait pas.
    Un site est dédié à cette application www.remorqua-box.fr


    - Vous êtes infatigable ! D'où vous vient cette envie ou ce besoin d'innover ?
    Pensez-vous que les professionnels de la filière devraient s'en inspirer  ?


    Je crois que j’ai ça dans mes gènes. Déjà très jeune, je bricolais pour améliorer telle ou telle chose. Et j’ai eu la chance d’avoir un père très bricoleur, ce qui m’a permis très rapidement d’utiliser toute sorte de matériels.

    Quoi de plus valorisant que de trouver une solution à un problème et de voir des personnes utiliser votre invention.

    Mon idéal serait de trouver un produit dont tout le monde a besoin, pour faciliter la vie de tous les jours, tout en se disant mais pourquoi on y avait pensé pas plus tôt.


    - Ou cela va t'il vous mener ? Visez-vous la création d'un réseau France Eco Combustibles qui dépasse les frontières de la Normandie  ?

     Oui, le développement d’un réseau aurait 2 intérêts :
    - le premier serait de faire connaître la gamme de nos produits
    - et surtout cela aiderait au développement d’autres produits.
    Encore beaucoup d’idées sont au stade de réflexion, de prototype, ou projet qui pourraient révolutionner notre métier.

    Mais dans tous les cas, le nerf de la guerre reste toujours le même, le financement.



    Ce flux vous est envoyé par le blog de Bois de Chauffage .Net http://www.bois-de-chauffage.Net

  • — Le regroupement des distributeurs de bois énergie via un GIE, un format d’avenir ?


    Préambule : Cet article intéressera peut-être plus les professionnels que les particuliers, mais il est en tout cas intéressant de comprendre comment les professionnels s'organisent pour tenter de servir au mieux leurs clients.



    En  2014, 3 sociétés distributrices de bois énergie, Turlan Combustibles, Ets Leverger et Carlier Combustibles, s'associaient dans un GIE (Groupement d'Intérêt Economique) pour travailler en commun.
    Voici le compte rendu de notre entretien avec Mr Turlan, l’un des 3 fondateurs de ce GIE :


    Quels étaient les objectifs que vous vous êtes fixés quand vos 3 sociétés se sont réunies ?

    L’objectif était de faire de la distribution de bois sur toute l’Ile de France.
    Le bois énergie est un produit a faible marge pour les professionnels, c’est pour cela qu’il est important de  mutualiser les efforts.


    Quelles sont les contraintes que vous vous êtes imposées ?

    Celles de vendre les mêmes produits et la même proposition de service : du bois séché palettisé et des granulés livrés dans les garages avec chariots embarqués.
    On a donc une même offre, 1 même discours et 1 même marque à savoir Avenir Energies Bois.


    Quels sont les avantages pour vous ?

    Cela a le mérite d’être clair pour le client ou qu’il se trouve en Ile de France.

    Ensuite , c’est pratique, on se dépanne. Parlons du stockage par exemple. C’est difficile de stocker tous les produits et tout le temps. On n’est jamais à l’abri d’un manque d’espace, d’un retard de notre fournisseur. Du coup quand l’une des sociétés manque d’un produit, on se dépanne entre  membres du GIE. C’est la même chose en cas de panne ou de surcharge, on se rend service.

    Et puis le GIE permet de mutualiser nos achats et nos efforts de marque.


    Comment gérez-vous la politique de prix ?

    Nous nous sommes mis d’accord sur les prix. Les prix produits sont les mêmes partout en Ile de France. Mais les frais de livraison différent.


    Et comment vous répartissez-vous les clients ?

    Nous avons préalablement défini une zone de livraison pour chacun des membres.
    En fonction de cela, on se renvoie des clients entre nous. Ils sont ainsi fournis par la société la plus proche.


    Pourtant les marques de chacune de vos entreprises perdurent ?

    Oui, On a créé une marque commune et chacun a gardé son entité afin de rester indépendant.
    La marque "Avenir Energies Bois"  est aujourd’hui secondaire car le client a besoin d’une proximité avec son fournisseur donc il faut nuancer.
    Mais on aimerait développer la marque commune par la suite.


    Auriez-vous des conseils à donner à des distributeurs de bois qui aimeraient se rassembler autour d’un GIE ? 

    Le point clé a mon avis, c’est de bien définir les zones de livraison entre partenaire.
    Il faut créer une forme de solidarité entre les membres du GIE.
    C’est aussi ce qui a été fait en Alsace. Je crois qu’ils sont plus de 10 dans leur GIE et cela fonctionne bien.


    Quels sont les futurs objectifs du GIE Avenir Energies ?

    Notre priorité est de faire venir d’autres partenaires dans le GIE existant pour que chacun soit plus performant dans son rayon d’action.
    L’objectif serait de rassembler 5 ou 6  sociétés pour cerner l’IDF.




    Ce flux vous est envoyé par le blog de Bois de Chauffage .Net http://www.bois-de-chauffage.Net

  • — Prix moyen des granulés de bois en 2016

    Après un hiver 2013 exceptionnel ou les utilisateurs de poêles à granulés ont été confrontés à des ruptures de stock dans certaines régions, le prix du granulé n’a cessé d’augmenter pour atteindre son plus haut niveau en 2014 à 314€ la tonne conditionnée en palette.

    Dans la nouvelle édition de notre baromètre du prix du bois énergie, en plus de l'évolution des prix du bois de chauffage, nous nous sommes intéressés à l'évolution des prix de la tonne de granulés de bois livrée en palette.


    La succession de 2 hivers plus doux et le ralentissement de la production de granulés (moins de 1 million de tonnes en 2015 vs 1,4 million initialement prévu) entraine une chute des prix en 2015 qui se maintient en 2016.


    En 2016, le prix moyen de la tonne de granulés livrée en palette est de 301€.
     
    Tous conditionnements confondus (vrac, palette) le prix moyen s’élève quant à lui à 295€.

    Comme pour le bois bûches, la zone de livraison et le conditionnement vont avoir une incidence sur le prix de la tonne de granulés.

    La zone de livraison 

    Le prix de la tonne de granulés varie sensiblement selon les régions.



    Les régions dans lesquelles le prix de la tonne de granulés de bois est le plus élevé sont la Corse, la Bretagne, la Basse-Normandie, l'Aquitaine, et le Poitou-Charente.
    Ces régions ont un prix moyen supérieur à 13% par rapport au prix moyen national de 295€ (tous conditionnements confondus).

    Les régions présentant des tarifs de granulés plus avantageux (moins de 8%) par rapport au tarif moyen national sont l'Alsace, la Franche-Comté, la Lorraine, l'Auvergne et la Champagne-Ardenne.

    Le conditionnement

    3 conditionnements sont possible pour les granulés de bois.
    Le vrac, livré en grande quantité par camion souffleur.
    Les palettes généralement d’1 tonne composées de sac de 10 à 15 kg.
    Ces derniers peuvent également être vendus à l’unité et permettent d’alimenter directement le poêle à granulés.


    Il est important de noté que le prix des granulés de bois ou pellets reste malgré tout compétitif comparé aux autres énergies.
    Le prix de la tonne de granulés ne devrait pas subir de fortes hausses dans les années à venir. Le bois est une énergie renouvelable et sa production est en augmentation chaque année. Les installations de poêles à granulés progressent également (près de 600 000 foyers équipés fin 2016).

    Pour retrouvez le fournisseur de bois le plus proche de chez vous rendez-vous sur bois-de-chauffage.net

    Ce flux vous est envoyé par le blog de Bois de Chauffage .Net http://www.bois-de-chauffage.Net

  • — Prix moyen du bois de chauffage en 2016

    Nous le savons tous, la qualité du bois de chauffage reste un critère de choix pour tout utilisateur de poêle à bois. Cependant, le prix garde une place importante dans notre sélection.

    C’est pour cette raison que nous avons décidé de réaliser une nouvelle édition de notre baromètre des prix du bois énergie afin de vous apporter des indicateurs clés dans le choix de votre fournisseur de bois énergie.

    Le prix moyen du bois de chauffage constaté sur 2016 est de 69€ le stère.
    C'est 3€ de moins qu'en 2015 et la première année ou une baisse est enregistrée depuis 2009.

    Mais attention ce prix peut varier selon différents critères, comme la taille des bûches, leur conditionnement et la zone de livraison du bois de chauffage.

    Détail des prix par taille des bûches


    Les bûches de 33 et 50 cm représentent plus de 60% des ventes de bois énergie en 2016.
    Il faut noter que plus le bois est taillé plus son prix est élevé.
    Ainsi les bûches de 1m sont les moins chères à 57€ le stère quand les bûches de 25 cm ont un prix moyen au stère de 76€.
    Le prix des bûches en 33 et 50 cm est à la hauteur de leur succès :
    75€ le stère en moyenne pour les bûches de 33cm (quasiment équivalent au 25 cm) et 67€ le stère pour les bûches de 50 cm.
    Cependant ces tarifs restent stables par rapport à 2014.
    Seules les bûches de 0,25 cm enregistrent une légère baisse, autour de 3%.


    Détail des prix du bois bûche par conditionnement


    Le bois en vrac gagne encore quelques part de marché et représente en 2016 près de 80% des ventes de bois de chauffage.
    Le prix moyen constaté sur le bois en vrac reste stable depuis 2014 et s’élève à 65€ le stère.
    Le bois conditionné en palette perd quant à lui quelques part de marché (2%) et retrouve son niveau de 2012. Son prix moyen au stère augmente de 2% par rapport à 2014 et atteint 97€ le stère.



    Détail des prix du bois bûches par zone de livraison

    Selon qu’elles soient proches de zones boisées ou non, les régions françaises proposent d'importants écarts de prix pour un stère de bois bûches.

    Prix moyen national constaté sur les bûches de 33 cm en vrac


    Prix moyen national constaté sur les bûches de 50 cm en vrac


    Les régions ou le tarif du bois bûches est le plus intéressant sont la Bourgogne, la Franche-Comté, la Champagne Ardennes et le Limousin.
    Les régions ou le bois énergie est le plus couteux sont la Bretagne, le Languedoc-Roussillon et les Pays de la Loire.

    Pour bien choisir votre bois de chauffage retenez qu'il faut opter pour un bois sec, dont le taux d'humidité est inférieur à 20% (pour une consommation immédiate) ainsi que des essences de bois dur (charme chêne frêne hêtre...).
    Également un gage de qualité les labels type NF ou France Bois Bûche.

    Pour faire des économies et si vous êtes équipé, vous pouvez choisir des bûches de 1 à 2 mètres qu'il vous faudra ensuite fendre à la taille souhaitée. N'achetez pas votre stock de bois à la dernière minute ! Pensez à le commander dès le printemps. le bois pourra ensuite prendre le temps si nécessaire, de finir de sécher tout au long de l'été.

    Pour retrouvez le fournisseur de bois le plus proche de chez vous rendez-vous sur bois-de-chauffage.net.

    Ce flux vous est envoyé par le blog de Bois de Chauffage .Net http://www.bois-de-chauffage.Net

 
Zithromax

Publicité

"));